CLIO R3T

NOUS NE SOMMES PAS BEAUCOUP DE PARTANTS MAIS LA QUALITE DE LA COMPETITION EST TRES TRES BONNE

Communiqué – Entretien avec Karl-Friedrich Beck – 03.08.2019

Karl-Friedrich Beck, pilote émérite à la pointe de vitesse connue et reconnue, traverse une saison 2019 compliquée. Il ne baisse pourtant pas les bras et conserve cette volonté qui anime les plus grands compétiteurs. Il se confie avant les deux derniers rendez-vous de la saison 2019

Karl-Friedrich Beck vous vivez une saison difficile malgré une solide pointe de vitesse. Comment jugez-vous le niveau de performance général en Clio R3T Alps Trophy ?

Le niveau est élevé. Nous ne sommes pas beaucoup de partants mais la qualité de la compétition est très très bonne.

Vous avez évolué dans de très nombreuses compétitions et plusieurs trophées durant toute votre carrière. Quel est le pilote qui vous impressionne le plus dans vos concurrents en Clio R3T Alps Trophy et pourquoi ? Styve Juif, Ismaël Vuistiner ou Nicolas Lathion ?

Tous les trois sont de très bons pilotes. Ismaël m’impressionne le plus. Il a déjà prouvé sa classe dans le Trophée en tant que vainqueur et roule très vite et de manière constante. Il n’abandonne jamais et revient toujours après des problèmes, il suffit de voir sa performance au Rallye du Chablais. Mais Styve m’a aussi impressionné cette année avec sa vitesse.

Vous êtes un pilote d’expérience et vous avez toujours su rebondir dans les moments difficiles. Quels sont vos objectifs pour les deux dernières manches de la saison, le Rallye Mont-Blanc Morzine et le Rallye International du Valais ?

Mon objectif est de participer à ces deux épreuves sans rencontrer de problème et de reprendre confiance dans la voiture.

Quels sont les changements que vous mettez en place pour renouer avec le succès ? 

Malheureusement, notre voiture n’a pas fonctionné correctement lors des précédents rallyes, mon intention de disputer avec succès la saison avec ma propre équipe a malheureusement mal tourné. J’ai de nouveau confié la voiture à Chazel Technologie Course et j’espère que ce changement va me permettre de pouvoir renouer avec les mêmes sensations que l’an dernier sur les routes du Rallye Mont-Blanc Morzine

Vous connaissez particulièrement bien le Rallye International du Valais et vous y êtes toujours performant. Terminer la saison par une victoire sur les routes du Valais serait une belle manière de clore cette saison, est-ce un objectif qui vous parle, qui vous fait envie ?

Oui, bien sûr. Le Rallye International du Valais a toujours été quelque chose de spécial pour moi et quand je suis au départ, je veux toujours gagner. L’année dernière, je n’ai malheureusement pas pu participer et, comme je ne suis plus le plus jeune, beaucoup de choses vont dépendre de ma forme quotidienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code