TROPHEE MICHELIN

Rallye International du Valais, 17 – 19 octobre 2019, Sébastien Berner favori pour le titre, Aurélien Devanthéry de la manche !

Sébastien Berner – Grégoire Chappot sont dans les meilleures prédispositions pour remporter la première édition du Trophée Michelin Suisse.

La 60ème édition du Rallye International du Valais accueille du 17 au 19 octobre 2019 la dernière manche du Trophée Michelin Suisse 2019 sur un tracé comprenant 18 épreuves spéciales pour 214 km de chronos. L’entrée en matière de cette manche de clôture jeudi 17 octobre en soirée sera sélective avec deux chronos mythiques qui seront disputés de nuit, les spéciales des Cols et de la Croix de Cœur. Forts de nombreux secteurs terres, ces deux spéciales génèrent de l’appréhension dans le peloton qui a bien compris que la compétition démarre dès les premiers mètres de ce rallye pour ne s’interrompre que samedi en fin de journée après deux jours on ne peut plus copieux.

Leaders du Trophée Michelin Suisse, Sébastien Berner – Grégoire Chappot sont les grands favoris pour coiffer la couronne de cette première édition du trophée initié par le manufacturier de pneumatiques de Clermont-Ferrand. Une 4ème place de l’équipage valaisan au volant de leur Citroën DS3 R3 Max  suffirait à leur bonheur quel que soit le résultat de leurs opposants. Rien n’est cependant acquis, l’épreuve est exigeante pour les hommes et la mécanique, Cédric et Mirjam Betschen le savent mieux que quiconque et n’entendent pas baisser les bras. Auteurs d’une saison incroyable, le couple Betschen a poussé sa « petite » Renault Clio Ragnotti groupe N dans ses retranchements pour pointer au 2ème rang du Trophée avant ce Rallye International du Valais et il jouera sa carte jusqu’au bout.

En manque de réussite, trahis à deux reprises par la mécanique de leur plus très jeune Renault Clio S1600, Sergio Pinto – Sarah Buchard sont encore mathématiquement en capacité de l’emporter. S’ils ne sont plus maîtres de leur destin, ils se doivent de réaliser une performance à domicile et de se concentrer sur cet objectif. Ensuite il faudrait la défaillance de leurs deux concurrents pour espérer l’emporter ce, qu’à coup sûr, Sergio Pinto – Sarah Buchard ne leur souhaitent pas connaissant leur bel esprit sportif. Egalement en manque de réussite cette saison, Laurent Bérard – Charlène Greppin aspirent encore à une place sur le podium final. Le pilote de Versegères, devant son public, doit réaliser un sans-faute et, surtout, ne pas être abandonné par la mécanique de sa Honda Civic Type R groupe A. Un podium final récompenserait les efforts consentis tout au long d’une saison faites d’abnégation mais, en plus d’une performance, un petit coup de pouce du sort leur est indispensable pour y parvenir.

Toujours très rapide, parfois stratosphérique, Aurélien Devanthéry, navigué par Michaël Volluz, entend marquer les esprits sur les routes valaisannes.

Extrêmement rapide, parfois stratosphérique, d’autant plus sur sa terre natale, Aurélien Devanthéry, toujours secondé par Michaël Volluz, vient brouiller les cartes dans la course au titre. Vainqueur de manche lors du Rallye du Chablais pour sa seule apparition, le pilote de Grône et sa Peugeot 208 R2 entendent marquer une nouvelle fois les esprits en doublant la mise. Il est à suivre comme le lait sur le feu, son résultat aura une incidence importante sur le classement final du Trophée Michelin Suisse 2019. A noter que le compétiteur qu’est Aurélien Devanthéry mènera un duel de prestige à distance avec le Champion Suisse Rallye Junior 2019, Jonathan Michellod, lui qui a remporté ce titre en 2016. Les deux évoluent sur des montures similaires et se jaugeront à distance.

Les places pour le top cinq final du Trophée Michelin Suisse 2019 comptent encore de nombreux prétendants. Sébastien Studer – Didier Rappo sont en lice sur leur Peugeot 208 R2. Ils devront faire face notamment aux ambitions du seul équipage féminin du trophée composé de Maude Studer, qui n’est autre que l’épouse de Sébastien Studer, et Amanda Rossetti sur Peugeot 208 R2. Cyril Crevoiserat – Jérémy Michellod changent de monture à l’occasion de ce Rallye International du Valais. Ils étrennent pour la première fois la Renault Clio R3T et sont en capacité de s’illustrer sur les routes du Vieux-Pays. Le jurassien est capable de surprendre et entend bien saisir la moindre occasion de terminer dans le top 5 de l’édition 2019 du Trophée Michelin Suisse.

Nouveaux-venus dans la série, Julien Schopfer – Chloé Chaignat et Patrick Spart – Carol Schreyer étrennent des 208 R2. Il sera intéressant de suivre les performances, au sein du trophée, du duo Schopfer – Chaignat qui a montré par le passé de belles dispositions. Ils peuvent brouiller les cartes de même que le revenant Patrick Spart qui sera secondé par Carol Schreyer. Sur le chemin de leurs ambitions, les sédunois Xavier Craviolini – Yannick Micheloud. A domicile l’équipage de la Honda Civic Type R R3 entend terminer sa saison sur une note positive, eux que le succès a boudé trop souvent en 2019. Pour son second rallye au sein du Trophée Michelin Suisse, José Matos partage l’habitacle de sa Citroën C2 R2 Max avec Gaëtan Aubry. Le pilote de Fully, qui n’a que peu d’expérience de la discipline, entend poursuivre sa progression sur un tracé qui lui permettra d’engranger un solide bagage.

Au soir de la 60ème édition du Rallye International du Valais les premiers vainqueurs du Trophée Michelin Suisse inscriront la série à leurs palmarès. Jusque-là le chemin est long et parsemé d’embûches. Découvrez le parcours, les cartes, les horaires de cette manche de clôture du calendrier 2019 sur ce lien de notre site partenaire swissrally.ch http://swissrally.ch/rallye-inter-du-valais-2019/

Le déroulement de l’épreuve, les faits de course, les premières photos, les premières vidéos sont à suivre sur la page Facebook officielle du Trophée Michelin Suisse en cliquant ici. Les résultats en directs sont eux accessibles sur www.riv.ch

Avec nos remerciements pour l’accueil réservé au présent communiqué, l’intérêt témoigné aux participants au Trophée Michelin Suisse et nos salutations sportives.

Photos: Project diffusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code